Comment fabriquer son huile ozonée ?

 

L’huile ozonée possède de nombreux bienfaits pour une utilisation au quotidien et pour prendre soin de son corps et de sa peau (régénération, cicatrisation). Son usage est très répandu car ses capacités sont illimitées : Bactéricide, virucide, fongicide, efficace contre les parasites.

On trouve de nombreux produits sur le marché à des prix abordables. De nombreuses marques et de nombreux fabricants se partagent ce segment. Une huile ozonée classique de qualité se vend entre 10 et 25 euros. Il existe de nombreuses marques de cosmétiques qui ont intégrés des produits à base d’ozone dans leur catalogue au regard de son efficacité et de son côté environnemental. L’huile ozonée est en règle générale utilisée pour les traitements suivants : Dermatite, eczéma, odeurs corporelles, acné, mycoses traitement des cheveux en shampoing… Son usage est destiné à tout le corps… même les parties les plus intimes.

Cependant il peut être judicieux de produire sa propre huile ozonée. Voici comment faire.

 

Quelle huile pour l’huile ozonée ?

 

L’huile la plus courante utilisée est l’huile d’olive. Celle-ci possédant déjà des propriétés intéressantes. Mais vous pouvez utiliser tous types d’huiles comme l’huile de tournesol ou l’huile de jojoba.  Il apparaît cependant nécessaire d’utiliser des huiles ayant une importante concentration d’acides gras oléiques et linoléiques. L’acidité de l’huile doit également être faible.

 

Quel matériel pour l’huile ozonée ?

 

Il faut bien entendu un générateur d’ozone. Il s’agit d’une évidence. On trouve sur le marché de nombreux modèles disponibles. La gamme s’étend de quelques dizaines d’euros à plusieurs centaines voire milliers d’euros si il s’agit de produire en grande quantité. Un générateur d’ozone générant 500 à 600 mg/h est suffisant.

 

générateur d'ozone pour l'eau

 

Le générateur d’ozone doit absolument être équipé d’un tube pour amener l’ozone dans l’huile. Vous devez également disposer d’une pierre poreuse à fixer à l’extrémité du tube. Cette pierre va permettre une meilleure diffusion de l’ozone dans l’huile et assurer ainsi un mélange et une meilleure intégration du gaz dans le liquide. Les bulles résultant de l’injection de l’ozone doivent être de petites tailles. Il s’agit de l’intérêt premier de cette pierre. Si les bulles sont trop importantes et forment un bouillonnement alors l’injection ne sera pas parfaite. Sans compter les risques d’éclaboussures toujours désagréables…

Bien entendu il vous faut de l’huile. L’huile choisie doit être de bonne qualité et être pressée à froid.

Et enfin il vous faut un récipient comme un bocal ou une bouteille…IL s’agit d’éléments faciles à trouver dans le commerce.

 

Quelles procédures pour fabriquer de l’huile ozonée ?

 

En règle générale il suffit d’une journée (24 heures) pour ozoner de l’huile. Certains préconisent des durées plus longues selon la quantité et la puissance du générateur d’ozone. Cependant à partir d’une heure d’ozonation l’ozone commence à intégrer l’huile. Il est possible d’y rajouter des huiles essentielles pour parfumer le résultat.

Une fois l’ozonation terminée il suffit de fermer hermétiquement le récipient dans lequel se trouve l’huile. La durée de conservation varie de 1 an à une dizaine d’année selon la qualité e l’ozonation.

Il est bien entendu nécessaire de prendre certaines précautions pour réaliser l’ozonation d’un liquide. Mal utilisé l’ozone peut être, dans certaines situations, nocif. Nous vous invitons à prendre contact avec nous pour un usage de ce type par email info@o3therapie.com ou par téléphone au 04 72 12 04 84. Nous saurons également vous accompagner dans le choix de votre générateur d’ozone.